UK flag

Le
Missions et références
Par

Etude des chutes en EHPAD pour le GROUPE SOS Seniors

En 2015, GROUPE SOS Seniors teste un service d'aide à la détection de chutes par analyse vidéo dans son établissement Les Cèdres à Metz (entreprise Angel Assistance).Le gestionnaire d'EHPAD lance en parallèle un projet d'étude avec l'industriel 3M France pour répondre à la question : "Comment réduire le nombre de chutes des personnes âgées en EHPAD et leurs conséquences ?". Chronos a accompagné la démarche en réalisant une étude approfondie des chutes dans les établissements du GROUPE SOS Seniors (plus d'une cinquantaine en totalité).

En 2015, GROUPE SOS Seniors teste un service d'aide à la détection de chutes par analyse vidéo dans son établissement Les Cèdres à Metz (entreprise Angel Assistance ).Le gestionnaire d'EHPAD lance en parallèle un projet d'étude avec l'industriel 3M France pour répondre à la question : "Comment réduire le nombre de chutes des personnes âgées en EHPAD et leurs conséquences ?". Chronos a accompagné la démarche en réalisant une étude approfondie des chutes dans les établissements du GROUPE SOS Seniors (plus d'une cinquantaine en totalité).

Pour en savoir plus, contactez Julie Rieg , directrice du projet.

Le contexte des chutes en France

La littérature concernant les chutes permet de retenir une moyenne d'environ 1,5 chute par an par patient, soit avec un taux d'occupation de 100%, un total de l'ordre de 900.000 chutes par an (considérant les 592.910 places dans les EHPAD français en 2011 ; source DREES). A savoir qu'après une première chute, plus de la moitié des personnes âgées récidivent dans l'année. La peur de tomber constitue un des facteurs de risques majeur ; une chute augmente massivement le risque de retomber.

Toute chute doit obligatoirement faire l'objet d'une inscription au cahier de chute et d'une description qui comporte des informations sur le résident, les circonstances, le lieu précis de la chute, l'environnement au moment de la chute, les actions menées et les conséquences. La prévention des chutes fait partie des actions de gestion du risque des Agences Régionales de la Santé (ARS) depuis 2014. Les EHPAD ont dès lors l'obligation de faire remonter des données sous la forme d'une fiche de signalement concernant chaque chute donnant lieu à une hospitalisation (dite grave).

La méthodologie mise en oeuvre par Chronos

Tâche 1 - Définition des indicateurs d'analyse et d'évaluation

Chronos a organisé et animé un atelier en présence des parties prenantes pour définir les objectifs de l'étude, à la fois en termes de compréhension des chutes des personnes âgées et pour l'évaluation des solutions innovantes mises en oeuvre. Ces objectifs ont été déclinés en critères et les critères en indicateurs.

Tâche 2 - Élaboration du protocole méthodologique des études

Il s'agissait d'identifier les données à collecter et dans quelles temporalités pour construire les indicateurs définis préalablement en tâche 1. Les méthodes de collecte et les modalités d'actions ont été précisées dans un protocole méthodologique.

Tâche 3 - Collecte des données

Chronos a collecté les données déjà existantes au sein des établissements du GROUPE SOS Seniors (plusieurs questionnaires distincts en fonction du type de chutes, simples ou graves) et les a consolidées au sein d'une base de données unique afin de faciliter leur exploitation. Des données ont également été créées, notamment avec l'envoi d'un questionnaire aux directeurs d'établissements afin de bénéficier d'une description fine des espaces et des actions mises en oeuvre pour pallier le risque de chutes (formations, gymnastique, tests...).

Tâche 4 - Analyse des données et transmission des savoirs

L'ensemble des données recueillies ont permis d'analyser les chutes simples et graves dans les établissements du GROUPE SOS Seniors et de rendre compte des améliorations à mettre en oeuvre en termes de collecte régulière de données et de traitement automatique. Pour ce faire, un questionnaire "idéal" a été proposé à la fin de la mission.

Notre partenaire Sereho

Alain TRIPIER, économiste et complice de Chronos de longue date, nous a accompagné pour la réalisation de cette étude. Alain intervient depuis 1971 dans les secteurs santé et sanitaires et sociaux, pour le compte des ministères concernés, des régimes d'assurances maladie, des associations, des industriels et des établissements hospitaliers au sein du cabinet d'études Sereho dont il est le fondateur.

Il propose :

  • Des études économiques et épidémiologiques (insuffisance rénale, insuffisance respiratoire, personnes âgées, personnes handicapées, recherche sur le cancer...).
  • Une gestion d'observatoires de patients.
  • Une évaluation des coûts de traitement, des prix de revient d'actes médicaux.
  • Un audit en matière de choix et de substitution de produits et de services.
  • Des études qualitatives et quantitatives auprès des professions de santé (ville et hôpital) et des patients hospitalisés (baromètre de satisfaction).
  • Des études internes d'observation et de climat social.
Partager cet article