Le
Missions et références
Par

DatAct 4, mettre en action une Régie de données

La saison 3 du programme DatAct s'est conclue par deux pistes d'action principales à poursuivre : la première consiste à mettre en oeuvre une Régie de données sur le territoire de Plaine Commune (projet appelé Données communes) ; la seconde à disséminer les enseignements de DatAct à l'intérieur des structures publiques et privées, et ainsi éclairer les décideurs sur la stratégie à adopter. Ce sont ces deux actions que le Hub et Chronos s'engagent à déployer au cours de l'année 2015. Le fil rouge ? La Régie de données, une organisation "tiers de confiance" garante de l'intégrité des apports, des traitements et des croisements de données, avec des approches inédites de la gouvernance, des modèles économiques, des modalités technologiques et des perspectives juridiques.

Pour plus d'informations, téléchargez la plaquette de DatAct 4, consultez la présentation du projet Données communes , le site www.datact.fr, ou contactez Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser..

La Régie de données en théorie

Depuis 2011, les saisons de DatAct ont permis de faire émerger le concept de dataservices, puis d'éclairer leurs champs d'application, avant de définir les conditions de succès de ces offres en émergence sur les plans juridiques, techniques, économiques et sociaux. Ces enseignements ont été formalisés dans le modèle théorique de la Régie de données et sa proposition de valeur à l'échelle territoriale.

La Régie de données vise non pas la centralisation des données mais l'élaboration d'une économie des dataservices viable pour toutes les parties prenantes de la production de services territoriaux, en considérant un croisement de données qui procèdent des acteurs publics, des acteurs privés et des individus. La Régie de données agit comme une organisation « tiers de confiance » garante de l'intégrité des apports, des traitements et des croisements de données.

Le partage en soit n'étant pas un réel moteur pour la plupart des acteurs, la première fonction d'un tel système sera, pour chacun de normaliser ses propres données et de les configurer pour une possible interopérabilité. Un système grâce auquel les producteurs de données trouveront des débouchés. À la manière des banques, qui ont conçu une « chambre de compensation » des mouvements inter-bancaires afin de solder les transferts d'argent, la Régie se portera garante des échanges et des transferts de données pour garantir à chacun des acteurs l'équilibre général des transactions :

  • Les entreprises trouveront avec la Régie un moyen de formuler des marchés et modèles économiques ;
  • Les collectivités territoriales trouveront là un outil pour accompagner l'innovation, tout en maîtrisant les externalités produites par les démarches d'open data ;
  • Les usagers accéderont à des services optimisés et personnalisés tout en ayant la garantie d'un usage éthique et sécurisé de leurs données personnelles.
  • La Régie de donnée apparaît, dans le contexte de la ville numérique, comme un système respectant l'équilibre des acteurs, véritable levier pour le développement territorial.

DatAct 4, un accompagnement stratégique dans une économie en transition

Parce que la Régie de données appelle de nouveaux jeux d'acteurs et une chaîne de valeur complexe, Chronos et le Hub agence proposent un module stratégique destiné aux organisations souhaitant préfigurer la transition dans laquelle ils sont inscrits de fait. Cet accompagnement se fera à l'échelle de leur secteur et de leur activité.

La saison 4 de DatAct se déroule tout au long de l'année 2015. Trois temps principaux séquencent le programme :

  • L'analyse de la chaîne de valeur de la Régie de données et des conditions de partage des données;
  • L'animation d'un atelier stratégique (une journée par structure) ;
  • La cartographie du positionnement des structures membres sur la chaîne de valeur.

Ce module s'engage à :

  • Apport en connaissances. Disséminer les enseignements des trois saisons précédentes auprès des interlocuteurs clefs en interne, ce pour participer à une nécessaire conduite du changement des organisations.
  • Anticipation opérationnelle. Analyser les opportunités pour chaque structure en termes de développement de compétences et/ou de métiers à forte valeur ajoutée sur le champ des data- services.
  • Implication dans l'écosystème. Confronter les points de vue entre structures membres et mesurer les conditions de fonctionnement des écosystèmes à venir.

Deux volets s'articulent : le premier en interne de chaque structure participante, le deuxième à travers un atelier collectif organisé en fin de saison pour échanger sur les opportunités soulevées par l'ensemble des protagonistes concernés. La finalité de cet atelier collectif est de mettre en capacité les acteurs de formuler une feuille de route conduisant à la construction et à la participation à une Régie de données.

Données communes, une régie de données pour le territoire de Plaine Commune

La saison 3 de DatAct s'est donnée pour ambition la rédaction d'un cahier des charges fonctionnel de la Régie de données. En janvier 2014, les membres du groupement DatAct choisissaient pour cette expérimentation le dossier présenté par la Région Ile-de-France et Plaine Commune (communauté d'agglomération située en Seine-Saint-Denis, au nord de Paris, rassemblant les villes de Saint-Denis, Aubervilliers, La Courneuve, Épinay-sur-Seine, L'Île-Saint-Denis, Pierrefitte-sur- Seine, Saint-Ouen, Stains, Villetaneuse).

L'objectif : enclencher une dynamique d'attractivité et développer les services sur un territoire accueillant les sièges de grandes entreprises. Plaine-Commune est par ailleurs un territoire urbain en pleine mutation (notamment sur le plan économique), confronté à des difficultés de circulation automobile, de congestion des transports publics, d'insécurité (réelles ou perçues), et de cohabitation de salariés non-résidents avec des résidents non-salariés.

Suite à une analyse des besoins approfondie sur le territoire, trois types de services ont été identifiés avec la collectivité qui pourraient être mis en oeuvre par l'intermédiaire de la Régie "Données communes" :

  • Des services d'intermodalité et de multimodalité dans une logique de facilitation des déplacements,
  • Des services pour les générateurs de mobilité dans une logique de réduction des flux de déplacements aux heures de pointe,
  • Un pass territorial à l'attention des habitants et des salariés du territoire pour accéder à l'ensemble de ses ressources (culturelles, liées à l'emploi, etc.).

Données communes s'inscrit dans la philosophie "gagnant-gagnant" de la Régie, l'ensemble des parties prenantes y trouvant un intérêt :

Comment mettre en place le projet "Données communes" ?

La Régie "Données communes" repose sur la constitution d'un consortium public-privé, associant des laboratoires de recherche universitaires, pour le lancement d'un projet dont l'objectif reste la constitution d'un modèle pérenne.

Les compétences à agréger dans ce consortium sont de plusieurs ordres :

  • Projet : ingénierie de projet, constitution du modèle de gouvernance ;
  • Animation : animation et accompagnement territorial ;
  • Technologie : organisation et accompagnement technologique dans la collecte des données, système d'agrégation et de traitement des données (coeur de la régie), visualisation des flux de données ;
  • Juridique : déterminer un cadre juridique adapté au marché des dataservices ;
  • Usages : lever les verrous de l'appropriation des outils techniques.

Données communes est à ce titre un projet d'innovation multipartenariale avec les risques inhérents, que nous cherchons à encadrer. Notre avons en ligne de mire des financements nationaux et européens pour lesquels nous allons constituer un dossier pour l'ensemble du consortium. Si les membres du groupement DatAct disposent de l'exclusivité sur le cahier des charges et son résumé opérationnel, nous sommes ouvert à la discussion avec tout acteur qui souhaite rejoindre le projet en tant que partenaire.

Partager cet article