UK flag

Le wiki actuel va bien au-delà d'Internet : à l'heure du collaboratif, il rassemble des communautés d'acteurs variés, actives dans le domaine de l'innovation.
Le
Publications
Par

Quand le Wiki envahit la ville

Lorsque Ward Cunninghem décide en 1990 de concevoir une plateforme web participative et de l'appeler "Wikiwikiweb" en référence au mot haïtien "wiki" qui veut dire "vite", il n'imagine probablement pas la postérité de son invention ni son impact au-delà du monde informatique. Initialement, le terme "wiki" fait en effet référence à une application qui permet la collaboration au sein de pages d'un site web. Mais le wiki d'aujourd'hui va bien plus loin dépassant les frontières d'Internet : à l'heure où les projets collaboratifs se multiplient, un wiki rassemble des communautés d'acteurs variés (villes, entreprises, citoyens, chercheurs) véritablement actives dans le domaine de l'innovation.

UrbanWiki est ainsi un outil collaboratif permettant le recensement des innovations existantes en matière d'urbanisme. Il fait suite au vade-mecum "Innovation et ville durable" institué par Advancity, le Ministère de l'écologie et la Caisse des Dépôts. Présenté le 11 mars dernier, ce vade-mecum est une boîte à outil recensant un certain nombre d'exemples locaux et internationaux pour favoriser l'innovation dans les projets d'aménagement urbain et dépasser les freins auxquels font face les acteurs de l'urbain. Parmi ceux-ci, la question récurrente de la gouvernance et plus particulièrement la place des citoyens dans ces projets. L'UrbanWiki est une version "plus dynamique, évoluti[ve] et donc plus pérenne" de ce vade-mecum, comme il est précisé dans le cahier des charges . Il a pour ambition d'être un outil collaboratif sur le web permettant à un ensemble d'acteurs de s'entretenir et partager leurs expériences sur des questions d'urbanisme afin de promouvoir les bonnes pratiques, les dupliquer, les adapter. En plus et surtout, cet UrbanWiki a vocation à développer un réseau d'acteurs variés, tous concernés à une échelle différente par les questions du territoire. Alors qu'il apparaît de plus en plus fondamental d'aborder par une approche systémique les questions urbaines et ainsi de faire correspondre les pouvoirs techniques, institutionnels et entreprenariaux, sollicités sur les mêmes thématiques pour maximiser les chances de succès des projets, une telle initiative est la bienvenue. Elle se heurte malheureusement à l'inquiétude des parties prenantes de donner plus d'informations qu'elles n'en recevront. A voir si le projet décolle donc, d'ici le 2ème semestre 2015,  date prévue pour la première version de l'UrbanWiki.

Avec Wikibuilding , on va plus loin : il ne s'agit plus seulement de recenser l'existant mais bien d'une "création wiki", incarnée par ce projet d'un bâtiment participatif sur la ZAC Massena, par l'architecte et urban designer Alain Renk et le promoteur Paul Jarquin, en réponse à l'appel d'offre "Réinventer Paris". Voilà un projet on ne peut plus innovant où le wiki prend une forme aboutie et concrète. Construit grâce à des plans et expérimentations en open source, le WikiBuilding,permet à tous les acteurs concernés, futurs occupants, financeurs, start-up, promoteurs, de prendre part au design du bâtiment. Ils peuvent intervenir à chaque étape du processus et adapter le bâtiment à leurs besoins, leurs expériences et leurs usages. D'ailleurs, le principe du Wikibuilding est d'évoluer tout au long de sa vie : l'usage prévu au moment de sa construction a vocation à changer, passer de l'habitat à la restauration, du living lab à un hôtel. Une initiative intéressante quand on constate les difficultés auxquelles font aujourd'hui face les communes pour donner une seconde vie à l'ancien... Et qui remet l'habitant et usager au coeur d'un sujet dont il est le principal concerné, celui de "construire la ville moderne" (Alain Renk).

© MomentumStructuralengineers / ©Sun Kim / ©WikihouseNZ/SpaceCraft

Mais le Wiki ne s'intéresse pas qu'aux bâtiments collectifs. En plus de la WikiHouse , ce kit de construction en open source qui permet de partager, télécharger et imprimer des maisons et composants, aussi facilement assemblables que les meubles Ikea, le wiki est à l'initiative de la première voiture en open source : la WikiSpeed . Voiture très agile, elle s'adapte rapidement (n'oubliez pas l'origine de "wiki") et aisément aux nouveaux usages de ses propriétaires. Ses modules autonomes et en open source lui permettent une constante progression : "Chacun peut les copier, les transformer, les combiner, pour en partager ensuite les résultats, faisant ainsi progresser le projet collectif", peut-on lire sur We Demain . C'est par passion automobile et par conscience sociale que Joe Justice, le fondateur, a eu l'idée de créer cette voiture à haute efficacité écologique. Pour lui, les méthodes agiles offertes par le numérique sont une solution aux problèmes du 21ème siècle puisqu'elles permettent de tester avant de produire, de rassembler créateurs, consommateurs, spécialistes autour d'un même projet lui permettant sans cesse d'évoluer face aux innovations. Trois véhicules circulent déjà dans le monde, un grand nombre est en cours de réalisation : la voiture du futur sera peut-être téléchargeable.

On le voit, l' open sourcing est à l'initiative d'une multitude de projets. On a largement dépassé le partage d'informations de wikiwikiweb ou la création d'une encyclopédie collaborative de notre cher Wikipedia. Le challenge à venir est celui de la démocratisation de ces nouvelles manières de faire, encore dédiées à une niche. Certains ont décidé de s'y atteler et on trouvera l'été prochain dans les Yvelines (78) un village de la transition énergétique en open source , ouvert au public. Y seront présentés douze projets, invitant chacun d'entre nous à se sentir concerné par ce nouveau modèle économique, qui permet de trouver des solutions durables et dans lequel nous avons, semblerait-il, tous un rôle à tenir.

Partager cet article