Walking the Edit : “Marchez votre film” !

11 10/2010 de Tommy Pouilly

18 septembre 2010. Les étudiants qui se promènent au parc de la Cité Internationale de Paris, ensoleillé ce jour-là, peuvent voir de curieux badauds qui arpentent les chemins entre les bâtiments aux architectures éclectiques, un iPhone à la main. C'est qu'à l'occasion des Journées du Patrimoine 2010, un projet inédit est à l'essai : l'artiste Ulrich Fischer propose aux curieux de monter leur film... en marchant !

 

 

 

 

Pas de caméras à l'horizon pourtant. Le marcheur n'est équipé que de son iPhone. En réalité, il ne se soucie de rien : il se contente de se promener dans le parc, se laissant guider là où ses pas le mènent. Ce faisant, il entend des sons dans le casque audio branché à l'appareil : des extraits de documentaires d'archives sur l'histoire de la Cité. Des rires d'enfants qui semblent avoir joué dans le parc quelques mois ou quelques années plus tôt. Des interviews d'étudiants étrangers ayant séjourné en ce lieu. Tous ces médias ont été disséminés dans l'espace, et l'iPhone n'est que l'interface qui permet de les lire. Une fois rentré, le marcheur pourra visionner sur son ordinateur le montage vidéo correspondant aux extraits sonores qu'il a entendu. Il retrouvera les images d'archives, le visage des enfants joueurs et des étudiants. C'est cela, "marcher son film".

 

Dans cette drôle d'expérience, la vitesse de marche détermine le rythme de succession des extraits. On passe d'un extrait à l'autre par le hasard de nos pérégrinations mais aussi, lorsque le logiciel a le choix, par une sélection en fonction de catégories ou de thématiques liées. Cela permet d'obtenir une continuité et d'amener du sens dans un film généré par une succession de choix aussi hasardeux qu'un itinéraire de promenade.

 

 

 

 

Walking the Edit, dont nous avions déjà parlé dans ce billet , n'est pas le premier projet d'artiste à se soucier de révéler le territoire via l'outil numérique. On se souvient de l'application Serendipitor , qui offre des itinéraires complexes entre un point et un autre pour redonner le plaisir de la découverte. Ces applications ont en commun de valoriser la marche active, en proposant à un piéton augmenté de prendre les commandes de sa mobilité pour façonner la cité qui va avec.

 

Walking the Edit ajoute pourtant un potentiel immense : on imagine un city-guide interactif pour des applications touristiques, ou encore un dispositif de lecture de vidéos "crowdsourced". Ulrich Fischer confirme : si ce projet expérimental trouve les financements nécessaires, les utilisateurs pourraient être invités à enrichir eux-mêmes la base de données de l'application. Disséminées dans l'espace public, leurs vidéos réalisées et référencés in situ s'adresseraient, telles des post-it, à de futurs passants. Ce qui s'agrègerait alors au fil du temps et dans les lieux de notre quotidien n'est autre que la "mémoire collective" d'un territoire, rendue vivante et partageable.

 

Visualisez la vidéo de présentation du projet ici .

 

 

Commentaires (0)

Commentaires

Présentation de Chronos

Chronos

Chronos est un cabinet d'études et de prospective dont les travaux s'articulent autour de quatre grands thèmes : les mobilités, les territoires, le numérique et le quotidien.

Abonnement newsletter