Récit d’une marche exploratoire à Saclay

14 06/2013 de Charles Capelli

 

Saclay, petite pièce du puzzle de la métropole francilienne, était une étape des 24h Chrono du Grand Paris , parcours initiatique en huit étapes dans la métropole. Une marche exploratoire et numérique pilotée par Sabine Chardonnet du laboratoire de l'ENSAPM y était organisée pour l'occasion. Plantation de graines, diffusion de cris de singes dans la forêt du Moulon, buffet de produits locaux... Cloturée par une performance sonore réalisée par le compositeur Maurilio Cacciatore , la balade a permis de convertir le regard des marcheurs connectés et créatifs sur un territoire peuplé d'insolites. Chronos aussi était aux manettes, dans le sillage d'un chantier où nous étions largement impliqués.

 

La grande ville 24 heures chrono est un programme expérimental de recherche-action associant la recherche fondamentale à la recherche appliquée et l'action artistique dans l'espace urbain. Organisé par le service de l'architecture du Ministère de la Culture , cet événement proposait de parcourir, pendant vingt-quatre heures, huit lieux de l'agglomération parisienne afin d'en tirer une réflexion sur le futur des mobilités. Cette expérience ludique du territoire voulait permettre aux initiés comme aux non-initiés de contribuer à ces enjeux en échangeant sur des expériences vécues.

 

 

 

Une pièce du puzzle francilien à (re)découvrir

 

Au milieu des routes, des lignes de transports en commun, loin du coeur de la métropole, le défi sur le plateau de Saclay était de réintroduire la marche, mode de déplacement le plus primaire, sur un territoire difficile d'accès, réservé à la voiture, fragmenté et avec une forte topographie.

Bien qu'éloigné du centre de Paris, le plateau accueille des activités de recherche, avec le Centre d'Etudes Atomiques et la présence de laboratoires en sciences dures comme l'INRA (Institut National de Recherche en Agronomie) et de formation supérieure avec les nombreuses hautes écoles localisées autour de la zone du Moulon (Polytechnique, Supélec, HEC, Paris 11, etc.).

Cette pépinière devrait s'agrandir avec le projet de relocalisation de Centrale Paris et la construction d'un nouveau campus universitaire. L'objectif affiché est de transformer le plateau en Silicon Valley à la française, ce qui ne va pas sans des arbitrages complexes, notamment sur l'avenir des terres agricoles fertiles du Plateau .

 

La cartographie collaborative des ressources du territoire

 

Co-piloté par Chronos et Sabine Chardonnet, le projet "Co/opérer et informer la marche métropolitaine " a consisté à mener un travail de recherche sur l'apport de la marche dans la fabrique de l'espace urbain, clôturé par la création d'une Carte Ouverte sur le plateau de Saclay . Basée sur un fond OpenStreetMap , cet outil collaboratif permet à chacun de renseigner des informations sur les ressources du territoire. Par ressource, on entend l'ensemble des éléments qui composent cet espace, de son agriculture jusqu'à ses événements en passant par la Poste d'Orsay ou la boulangerie de Saclay. L'idée de cette plateforme collaborative est d'enrichir la marche par l'information sur les ressources du territoire et vice-versa.

La marche exploratoire organisée à l'occasion de 24h Chrono s'est inscrite dans la continuité de cette recherche puisqu'il s'agissait d'alimenter directement la carte par les participants. En effet, si l'outil a été lancé avec une base de données conséquente (plus de 200 entrées), elle repose avant tout sur la participation des individus pour se construire. 24h Chrono était l'occasion de la faire découvrir.

 

 

 

Le marcheur "augmenté"

 

Chaussures de randonnée aux pieds, sacs au dos, sourire jusqu'aux oreilles et... smartphones ou tablettes dans les mains, les explorateurs du 31 mai se sont mis en route équipés d'un accessoire de plus en plus courant pour le marcheur : un appareil mobile connecté. Cette randonnée s'envisageait comme une expérience de marche "augmentée". Dans ce cadre expérimental, la marche n'est pas seulement un mode de propulsion naturel primaire mais devient la forme de mobilité privilégiée pour interagir avec son environnement à travers la perception et les outils numériques. Le marcheur est hyperagile puisqu'il est le mobile qui utilise - pour accroître son interaction avec l'espace - ses pieds, ses mains et sa tête.

La marche exploratoire sur le plateau de Saclay s'est divisée en quatre parcours, sollicitant, tous à leur manière, ces trois éléments clés de la marche.

Les deux premiers ont proposé une marche accompagnée d'une oeuvre sonore enregistrée par le compositeur Maurilio Cacciatore. Mêlant des bruits urbains, cette bande son a porté les participants dans la forêt du Moulon.Le troisième parcours, celui des poètes disparus, se voulait totalement libre et proposait aux gens de noter, dessiner et prendre en photos tous les éléments les interpellant autour d'eux, atmosphère, arbres, animaux...Le dernier et probablement le plus singulier a été piloté par l'association Pied à terre , qui a proposé aux marcheurs, tels des petits poucets du XXIe siècle, de planter des graines d'espèces endémiques pour les référencer ensuire sur la carte numérique.

La randonnée conduisait à la ferme du Moulon pour un buffet composé de produits locaux. L'écoute de l'oeuvre de Maurilio Cacciatiore accompagnait la projection des "traces" numériques récoltées tout au long des parcours. Cette expérience de recherche-action conviviale et fructueuse, a souligné que l'attention à l'environnement n'était pas incompatible, au contraire, avec l'usage d'outils numériques.

Commentaires (0)

Commentaires

Présentation de Chronos

Chronos

Chronos est un cabinet d'études et de prospective dont les travaux s'articulent autour de quatre grands thèmes : les mobilités, les territoires, le numérique et le quotidien.

Abonnement newsletter