A Rennes, PUMDP dévoile ses premiers résultats et ouvre le débat

23 08/2012 de Elisa Mendoza et Julie Rieg

 

A travers le projet PUMDP * (Partages, Usages et Modélisation de la Donnée Publique du vélo et de la marche), les territoires d'expérimentation que sont Rennes Métropole, Angers Loire Métropole et Lorient, se sont engagés dans une démarche dite de démocratie participative. Pour capter des données d'usage du vélo et de la marche sur leur territoire, ils ont mobilisé leurs habitants qui, en répondant à un questionnaire en ligne ou en traçant leurs trajectoires par la géolocalisation, ont permis de compléter les bases de données existantes. La bienséance veut qu'un retour circonstancié soit fait aux habitants dès lors qu'ils s'engagent aux côtés de la collectivité. Rennes Métropole a joué le jeu le 28 juin 2012 en organisant un atelier de restitution des résultats aux acteurs locaux et aux habitants.

 

Méthodologie

 

Rennes Métropole a collecté les données individuelles à l'automne 2011, à l'occasion de la Semaine Européenne de la Mobilité . Quatre outils ont été mis en place pour "connaître les habitudes et les itinéraires d'utilisateurs urbains de la marche et du vélo " :

 

  • Des bracelets GPS,
  • Une application mobile avec GPS,
  • Une carte ouverte en ligne et interactive,
  • Un questionnaire en ligne qui permettait de décrire les trajets réalisés à pied et à vélo selon des variables factuelles (durée de parcours, adresses de départ et d'arrivée, heures de départ et d'arrivée...), et qualitatives (confort, sentiment d'insécurité...).

 

Ont participé à la collecte : le grand public et, à travers de la MCE (maison de la consommation et de l'environnement), les associations rennaises "Rayons d'action " (cyclistes) et "Espace piétons ". 673 personnes ont répondu au questionnaire en ligne dont 63% sur le vélo et 37% sur la marche. 450 itinéraires vélo et marche ont été récupérés, dont 246 via la carte ouverte interactive .

 

In fine, ces données croisées avec les données publiques (état des sols, enquête ménage-déplacement...) et les données Keolis (concernant le vélo en libre-service Vélostar) sont modélisées dans un outil cartographique dynamique qui permet aux décideurs de mieux comprendre les pratiques et de construire une offre d'infrastructures et de services cohérente pour favoriser le vélo et la marche. Cet outil est mis en place par les partenaires du projet : Chronos, la Fing, le Club des Villes et Territoires Cyclables, le cabinet d'avocats 11.100.34, Keolis et l'Université Technologique de Belfort-Montbéliard.

 

Résultats à retenir (questionnaire)

 

A PROPOS DU VELO

  • 87% des cyclistes interrogés travaillent (principalement des cadres et professions intellectuelles supérieures)
  • Les hommes sont les plus répresentés avec 58% des cyclistes interrogés
  • De manière générale, l'utilisation du vélo est liée à la rapidité, au bas prix, au sentiment de liberté et au plaisir
  • 29% des trajets réalisés à vélo sont intermodaux
  • Le choix de l'itinéraire cyclable est lié à la rapidité, aux aménagements cyclables et à la sécurité. Pourtant, de nombreux trajets sont réalisés sur des voies sans aménagement cyclable.

 

A PROPOS DE LA MARCHE

La marche se présente comme un mode plus fréquent chez les femmes (67% des piétons interrogés), les jeunes et les personnes âgées.

  • 39% des personnes interrogées marchent pour se rendre au travail.
  • La marche est pratiquée pour les sentiments de liberté et de plaisir, les courtes distances à parcourir (19%) et la rapidité (21%). En effet, 65% des déplacements durent moins de 20 minutes.
  • Les choix des trajets piétons effectués par les Rennais sont liés à la rapidité du trajet, à la qualité des aménagements piétons et à l'accès aux services et commerces.
  • La marche est un mode intermodal, notamment avec le bus et le métro.

 

Enseignements

 

La principale difficulté dans ce type de collecte de données concerne la volumétrie des données et la représentativité de la population. Ce biais statistique rend difficile l'analyse. Dès lors, comment toucher une plus grande partie de la population ? Les impressions papier des questionnaires ou le prêt de bracelets GPS n'auront pas suffit à combler ce manque. Cette difficulté est à relativiser dans la mesure où le croisement des données plurielles (publiques, privées...) au sein de l'outil cartographique permet de révéler des logiques de déplacement sur le territoire et d'en tirer des enseignements (un article à suivre sur le sujet à l'automne 2012).

 

La représentativité des données est d'autant à relativiser que les cyclistes présents soulignent une adéquation entre les résultats obtenus via le questionnaire et leurs expériences quotidiennes : "on se retrouve dans les résultats : on a envie d'aller vite, on prend les voies routières rapides et les voies de bus en site propre...".

 

Les réussites déjà palpables de cette expérimentation concernent la dynamique partenariale locale entre les divers acteurs de la mobilité, du numérique et les usagers. La population rennaise a montré un vif intérêt pour ce type d'expériences et demande une deuxième édition du projet, révélant un potentiel pour collecter régulièrement les données liées aux déplacements à pied et à vélo. Les résultats obtenus constituent "un document de travail qui permet le débat", conclut Julien Hervé, chargé de projets au sein de la Direction des déplacements de Rennes Métropole.

 

Pour télécharger les résultats de l'enquête, cliquez ici . Pour la visualisation des donnés, cliquez ici .

 

* PUMDP est un projet de recherche expérimentale retenu par l'ANR dans le cadre de son programme Villes Durables 2010. Il est piloté par Chronos en partenariat avec le Club de Villes et Territoires Cyclables, la Fing, Keolis SA, l'UTBM et le cabinet d'avocat 11.100.34.

 

 

Commentaires (0)

Commentaires

Présentation de Chronos

Chronos

Chronos est un cabinet d'études et de prospective dont les travaux s'articulent autour de quatre grands thèmes : les mobilités, les territoires, le numérique et le quotidien.

Abonnement newsletter