Les entreprises sont-elles prêtes pour la démobilité ?

Des kilomètres de bouchons, des métros saturés matin et soir... L'obligation pour les entreprises d'élaborer un plan de mobilité peut-elle suffire à impulser une inévitable réflexion sur nos déplacements ? Le monde professionnel est en première ligne : à lui d'innover pour supprimer les trajet inutiles.

La programmation pluriannuelle de l'énergie (PPE) est clairement associée à une question : comment réduire la part d'électricité nucléaire dans la production ? Le reste du texte mérite pourtant qu'on s'y arrête. Il rappelle notamment le rôle que doit jouer le secteur des transports dans la maîtrise de la demande. Une problématique qui en rejoint d'autres : celles de la ville saturée, de la pollution de l'air, du temps perdu... Parmi les objectifs fixés par la PPE pour 2030 : 12,5 % des déplacements de courte distance avec des modes doux comme la marche ou le vélo (contre 2,7 % en 2008) ; une augmentation du taux d'occupation des véhicules particuliers ; mais aussi 10 % de jours en télétravail (voir cette brève ). Le chiffre semble tiré du chapeau. Il a le mérite de rappeler que le monde professionnel est en première ligne pour opérer la mutation.

Cet entretien avec Bruno Marzloff a été mené par Olivier Descamps pour le journal ActuEL-HSE .

21/09/2016 de Bruno Marzloff

The Washington Post - The end of sprawl

La marche connaît aujourd'hui une croissance identique à la motorisation des années 70/80. La demande de marchabilité (voisinage et bureaux) se traduit dans les valeurs de l'immobilier.

IEEE Spectrum- Général Motor et Lyft vont expérimenter un service de taxi sans chauffeur

En achetant la technologie lié à la voiture autonome de Cruise Automation, et en s'asociant avec Lyft, GM à l'ambition de s'emparer du futur marché de taxis sans chauffeurs. D'ici un an, le constructeur automobile et Lyft vont tester ...

Where will all the traffic go? — Medium

Les arthères urbaines, depuis nos boulevards parisiens jusqu'aux avenues de Manhattan sont des coupures urbaines contraignantes la marchabilité des centres. Alors, quand on décide de supprimer une artère urbaine comment le trafic se ...

Des airs et des aires de vacances

Les vacances ont-elles commencé, ou sommes-nous encore au travail ? La réponse est désormais moins une affaire de date que de rapports à l'écosystème digital et à sa plus ou moins grande maîtrise. Ainsi, sur le mobile, sphères privée, partenaires et professionnelles, tout s'embrouille. La 4G se prête autant aux selfies sur la plage qu'aux conf call sur le même sable chaud, quant à l'agenda, il est désormais irrémédiablement partagé avec ses collègues et ses proches. Personne ne sort indemne de cette immense confusion ; le travail et les vacances non plus, demain il en sera de même avec la retraite qui joue les prolongations du travail. Quelques réflexions livrées par Bruno Marzloff au magazine Espace pour un n° spécial  sur les rythmes et lieux de vacances.

 

Cet article est initialement paru dans la Revue Espaces n°330 .

30/06/2016 de Bruno Marzloff

Pouvoirs publics et mobilités collaboratives : entretien avec Laura Brimont (IDDRI)

« Jusqu'à présent, les pouvoirs publics ont peu intégré les nouveaux acteurs [de la mobilité collaborative] dans leur politique de mobilité. Or, leur rôle semble primordial dans la construction de l'articulation entre la mobilité collaborative et les autres modes de transport.» C'est le constat que pose un nouveau rapport de l'Institut du développement durable et des relations internationales (IDDRI) sur les nouveaux acteurs de la mobilité collaborative. Comment les pouvoirs publics peuvent-ils tirer profit de ces nouvelles solutions de covoiturage et d'autopartage entre particuliers?

Au-delà des incantations à davantage de collaboration, quels sont les freins et leviers pour mieux intégrer les nouveaux acteurs de la mobilité collaborative dans les politiques de mobilité, et in fine enrichir le service public ? Chronos a interrogé Laura Brimont, coordinatrice de cette étude au sein du programme "Nouvelle prospérité". Ce travail s'inscrit dans un ensemble de travaux de recherche de l'IDDRI sur les potentiels du numérique et de l'économie collaborative pour le développement durable.

21/07/2016 de Laurent Barelier

Observatoire des mobilités émergentes, vague 2 - Les nouveaux comportements et arbitrages des Français en matière de mobilité

La première vague de l'Observatoire des Mobilités Émergentes, co-réalisé par l'ObSoCo et Chronos en 2014 avait mis en lumière l'émergence de nouvelles formes de mobilité. À la veille de la Semaine Européenne de l'Automobile et à 15 jours du Mondial de l'Automobile de Paris, la conférence de presse tenue ce matin, révèle quelques résultats surprenants et stimulants de la seconde édition de notre Observatoire.  Location entre particuliers, autopartage, VTC, covoiturage, multimodalité et intermodalité, vélos, autocars, marche à pied voire « glisse urbaine » (trottinette, solowheel, hoverboard)... Comment se restructurent les comportements de mobilité des Français ? Les objectifs de cette seconde édition, réalisée sur un échantillon de 4000 personnes, sont à la fois de mesurer les évolutions par rapport aux résultats enregistrés lors de la vague de 2014 et approfondir l'étude de nouvelles problématiques actuelles dans le secteur de la mobilité.

Les principaux résultats de l'étude :

  • Le marché des mobilités émergentes en pleine effervescence
  • Une consolidation des pratiques de mobilités émergentes
  • Un développement inégal sur le territoire national
  • Un rebond de l'automobile dans les pratiques de mobilité des Français
  • Une opinion partagée face au développement des véhicules autonomes
  • Une augmentation des pratiques multimodales et intermodales
  • L'usage des outils numériques liés à la mobilité progresse

Pour en savoir plus, téléchargez notre synthèse publique ici , voir l'infographie et la plaquette de l'étude ici
Pour plus d'informations, contactez Léa Marzloff   

L'Observatoire des mobilités émergentes a reçu le soutien de l'ADEME et SNCF.

15/09/2016 de l’ObSoCo & Chronos

Présentation de Chronos

Chronos

Chronos est un cabinet d'études et de prospective dont les travaux s'articulent autour de quatre grands thèmes : les mobilités, les territoires, le numérique et le quotidien.

Abonnement newsletter

Membres Chronos