Tribune sur la conférence "Faire ou défaire la ville avec le commerce"

En France, on marche sur la tête. La dépendance des centres commerciaux à la voiture qui leur ont donné naissance, conduit à un résultat aberrant : la tentation de déporter les centres-villes vers les centres commerciaux. Roland Barthes, en 1957, parlait de l'automobile comme "l'équivalent assez exact des grandes cathédrales gothiques : je veux dire une création d'époque." S'il avait attendu un peu plus longtemps, le philosophe aurait sans doute réservé ce terme aux centres commerciaux avec leurs océans d'automobiles. Une séance du CGEDD, "Faire ou défaire la ville avec le commerce" s'est penchée sur l'analyse trois heures durant. Impossible de rendre compte de la richesse du propos en quelques lignes. Nous encourageons fortement le lecteur à visionner la vidéo, prochainement en ligne.

09/07/2015 de Bruno Marzloff

Venture Beat - Usages de la voiture connectée : encore du chemin à parcourir

D'après une étude de JD Power auprès de 4.200 américains, l'adoption des technologie de voiture connectée et d'assistance à la conduite n'est pas évidente. Le smartphone propose déjà des services similaires, et les constructeurs automobiles doivent encore démontrer la valeurs des nouveaux services proposés.

TechCrunch - Séoul : deux stratégies d'économie du partage. Le cas d'Airbnb

Cet article fouillé explore les différentes conceptions de l'économie du partage à l'œuvre dans la capitale sud-coréenne, dont le gouvernement métropolitain a initié une stratégie de "ville du partage" en 2015. Face à des acteurs ...

Capital.fr - La ville du futur sera-t-elle privée ?

"Les maires de demain seront contraints de négocier directement avec des entreprises comme Amazon, Thales, Auchan ou Total"

La valeur subtile de la data et sa permaculture

Souvent présentées comme le nouvel "or noir" de l'économie contemporaine, les données auraient une valeur qui se chiffrerait en centaines de milliards de dollars. Mais derrière les sommes astronomiques annoncées se cache une réelle difficulté à identifier cette valeur, car une grande partie ne provient pas de l'usage initial des données mais de leur réutilisation. Une exploration des valeurs de la data est dès lors nécessaire, et c'est notamment ce à quoi s'attèle Simon Chignard dans son dernier ouvrage Datanomics.

Mais au-delà de leur valeur "utilitariste" ou "utile", Bruno Marzloff invite dans cette tribune à prolonger la réflexion et envisager une valeur "subtile" de la donnée. A travers un détour par la permaculture et l'Age des Transitions, il imagine une performance de la data non pas dans le "big", le global, mais bien au contraire dans la trame locale du territoire, le point de maille le plus petit du tissage de la ville. Des "data-services" voire une "régie locale de données en réseau" peuvent ainsi être imaginés, dont la valeur subtile procède du local, voire de l'hyperlocal. Elle n'est en concurrence ni avec l'utile, ni avec le global. Sa richesse est ailleurs. Son modèle est pensé. Il est à expérimenter.

02/07/2015 de Bruno Marzloff

Entretien avec Raquel Bohn Bertoldo, chercheuse en psychologie sociale : “En ce qui concerne l’énergie, à l’échelle individuelle, les gens se sentent dotés de très peu de pouvoir”

Alors que la première phase d'installation des compteurs Linky va démarrer à l'automne 2015, quels sont les leviers de succès et les écueils de leur appropriation par les usagers ? C'est pour répondre à cette question qu'ERDF a missionné la chercheuse en psychologie sociale à l'université d'Aix-Marseille, Raquel Bohn Bertoldo. A travers les discours des premiers usagers, équipés en 2010, elle a analysé les enjeux de la construction de normes sociales partagées sur la question énergétique et l'échec d'une approche purement individualisée de la relation à l'énergie.

19/08/2015 de Anne de Malleray

Analyse du forum Groupe Chronos du 26 mai 2015 - Le logement et son quartier, intégrateurs de mobilité ?

Ce titre en forme de paradoxe invite à considérer l'imbrication et les articulations des mobilités avec les modes d'habiter. Logement et déplacements contribuent à parts égales aux rejets de CO2 des ménages français : près de la moitié des émissions totales à eux deux.

La distance domicile-travail, en constante augmentation, génère une demande et des dépenses croissantes en déplacements, notamment pour les ménages aux revenus modestes. Comment alors penser l'habitat et la mobilité de façon intégrée en s'appuyant sur des pratiques et des services émergents ?

Si les territoires développent des stratégies de mixité fonctionnelle et de proximité (tiers-lieux, conciergeries), d'autres acteurs réfléchissent à l'intégration de la mobilité au sein des bâtiments. A l'offre de logement s'associent désormais des solutions de mobilité que nous explorerons à l'occasion de ce forum : stationnement et voitures mutualisés, services aux modes actifs, vehicle2home, etc.

Un forum animé par Bruno Marzloff avec : Geneviève Laferrère (La Fédération des Usagers de la Bicyclette), Sabine Desnault (Nexity), Emmanuel Nedelec (Ubeeqo) et Françoise Le Lay (Bordeaux Métropole).

Le compte rendu complet de ce forum est réservé aux membres et partenaires du Groupe Chronos.

09/06/2015 de Chronos

Présentation de Chronos

Chronos

Chronos est un cabinet d'études et de prospective dont les travaux s'articulent autour de quatre grands thèmes : les mobilités, les territoires, le numérique et le quotidien.

Abonnement newsletter

Membres Chronos